BAYEUX
Retour Saint Vigor dans la cathédrale Notre-Dame  
En 1077 consécration de la cathédrale romane dont il reste une partie des tours de façade et la crypte. Transformation progressive jusqu'au 19è siècle, où après consolidation la tour centrale est coiffée d'un dôme en cuivre.

cathédrale
Cathédrale Notre-Dame.
galerie
Façade de la cathédrale : galerie des 10 premiers évêques de Bayeux, dont saint Vigor?

ecoinçon
Ecoinçon dans le choeur de la cathédrale,
représentant saint Vigor et le dragon.
Cliquer pour voir une reproduction.
fresque
Fresque du 13è siècle, sur les voûtes
du choeur, représentant saint Vigor.
Cliquer pour voir une reproduction.

ecoinçon
Autre écoinçon dans la nef,
saint Vigor ou saint Loup ?

vitrail Vitrail de la cathédrale (chapelle sainte Marguerite et saint Maur) relatant la vie de saint Vigor, dû à Thévenot (1847).

Ce vitrail est à lire de bas en haut et de gauche à droite :
- sur la rangée inférieure, Vigor :
1) ordonné prêtre par saint Vaast (Gaston) évêque d'Arras (6è siècle)
2) convertit ceux qui en Neustrie (royaume mérovingien au nord de la France) sacrifiaient aux idoles
3) baptise un enfant
4) guérit cet enfant
- sur la rangée médiane, Vigor :
1) est sacré évêque de Bayeux
2) prend le serpent qui consternait les habitants de la Neustrie
3) le jette à la mer, à la joie générale
4) le comte Bertulfe tombe et meurt après avoir usurpé un champ appartenant à l'évêque de Bayeux
- au-dessus :
saint Vigor (au milieu), entouré, à gauche de saint Maur, abbé du Mont-Cassin (6è siècle) et qui laisse à terre sa crosse abbatiale pour implorer Marie et à droite, de sainte Marguerite d'Antioche près du dragon (le démon) qui lui arrache son manteau.
- au sommet : la Vierge Marie.


Cliquer pour voir les agrandissements

reliquaires
Reliques de saint Vigor
Ci-contre dans la sacristie : châsse reliquaire avec une relique de saint Vigor, entre 2 reliquaires contenant diverses reliques, dont une de saint Vigor.
Deux autres reliques sont dans la cathédrale.

Cliquer pour plus de détails sur ces reliques.
© jc Ferrand / jfd, 2003-2006