bandeau
Cultes de saint Vigor
Lieux de cultes
par ordre alphabétique
Commune / département
JOGANVILLE (Manche)
Commune du Cotentin. Canton de Valognes depuis 2015.

Quelques informations concernant l'église St-Vigor :

photo   photo   photo   photo
Eglise St-Vigor, 12e siècle.   Intérieur église St-Vigor.   Intérieur église St-Vigor.   Vue ancienne du bourg.


CANTIQUE En l'HONNEUR de SAINT VIGOR
(Paroisse de JOGANVILLE - Fête patronale le 1er novembre)

1- Célébrons tous ensemble
Ce grand homme de Dieu,
Celui qui nous rassemble
Dans cet auguste lieu,
C'est Vigor, cet illustre,
Ce saint prélat,
De Bayeux tout le lustre
Et tout l'éclat.

10- Soit qu'il voulût détruire
Les monstres dans les bois,
Ou qu'il voulut réduire
L'idolâtre aux abois,
Tout obéit, tout cède
À ses travaux,
Lui seul est le remède
À tous les maux.

2- Né de noble lignage
Aux environs d'Arras,
Il quitte de jeune âge
Du siècle l'embarras :
Et laissant père et mère,
Biens et grandeurs,
Va dans un monastère
Verser des pleurs.

11- Sa charité fervente
Le faisait tout à tous,
Sa douceur bienfaisante
L'accompagnait toujours ;
Prêt à tout entreprendre
Pour son prochain
Sans jamais faire attendre
Au lendemain.

3- Dans cette solitude
Dès qu'il se vit reclus,
Il y fit son étude
Des plus hautes vertus ;
Et prenant pour modèle
Les plus grands saints,
Il fut toujours fidèle
À ses desseins.

12- Sa puissante parole
Chassait Satan des corps,
Renversait les idoles,
Ressuscitait les morts ;
Soulager la misère
De chaque état,
C'est l'usage ordinaire
Du saint prélat.

4- Ah ! que la pénitence
Avait pour lui d'appâts
Quoique son innocence
Ne la méritât pas ;
Au jeûne et au cilice
Il a recours,
Pour prévenir le vice
Qu'il craint toujours.

13- Bertulphe, à ses prières
Tu résistes en vain,
Tes menaces trop fières
Vont te perdre soudain :
La céleste vengeance
Qui suit tes pas
Va punir ton offense
Par ton trépas.

5- Pour plaire davantage
Au Dieu de l'univers
Il cherche un ermitage
Au milieu des déserts.
C'est que dans le silence,
Bien mieux qu'ailleurs,
La divine clémence
Nous parle au coeur.

14- Enfin l'heure dernière
Qui vient finir ses jours
De sa noble carrière
Va terminer le cours ;
Une céleste flamme
Brille à ses yeux,
Aussitôt sa belle âme
S'envole aux cieux.

6- Dans ce climat sauvage
Ne trouvant que païens,
Il met tout en usage
Pour les rendre chrétiens ;
Il les suit, il les presse
Avec ardeur,
Et travaille sans cesse
À leur bonheur.

15- Tout ce qu'on vient d'entendre
Sera très superflu
À qui n'ose entreprendre
D'imiter ses vertus ;
Pour partager sa gloire,
Suivons ses pas,
On obtient la victoire
Par les combats.

7- La grâce qui l'anime
Seconde ses efforts
Et la vertu sublime
Triomphe des plus forts ;
Cette terre arrosée
Produit son fruit
Et soumet la contrée
À Jésus-Christ.

16- O bienheureux apôtre,
Protège tes enfants,
Ici soit toujours nôtre
Dans ces malheureux temps ;
N'oublie pas ta montagne,
O saint Vigor,
Car dans cette campagne
On t'aime encor.

8- Est-il besoin d'élire
Un évêque à Bayeux,
Un chacun le désire,
Tous ont sur lui les yeux ;
Vaincre sa répugnance
Fut l'embarras,
Car quelle résistance
Ne fit-il pas ?

17- Joganville, sois fière
D'un saint si vertueux,
Ta gloire, ta lumière,
À lui ton coeur, tes voeux ;
De Vigor suis la trace ;
Au dernier jour
Qu'avec lui Dieu nous place
Au saint séjour.

9- Qu'il est grand, qu'il sait plaire,
Ce prélat sans défaut,
Affable et débonnaire
Et ferme quand il faut ;
Aux vertus monacales
Il sait au mieux
Unir les pastorales
Par de saints noeuds.










© jc Ferrand / jfD, 2003-2006-2017
© jc Ferrand / jfD, 1999-2017  -  Mises à jour  -  Aide et info légale  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 19/01/2013 : Nb total de visiteurs: 29955 - Nb de visiteurs aujourdhui: 7 - Nb visiteurs connectés: 4